Depuis notre dernier voyage à Rhodes (voire même avant), une constatation : j'ai rien à me mettre ! Je veux dire, pour les vacances ...

Vous allez me dire : comme toutes les femmes ! Sauf que de mon côté, je comptais dans mon armoire ... 0 robe d'été. Sisi, 0. Entre les matières synthétiques, les trucs qui serrent, et le reste, je n'avais plus rien depuis des années ... et puis miracle. Marie a sorti son "Aime comme Mistral".

J'ai testé, sachant que je suis grande et pas maigre (ni grosse non plus), j'ai pris sa taille L ... et impeccable.

Mon premier essai : double gaze Nani Iro foncée pour éviter la transparence :

Aime Comme Marie 1a

Aime Comme Marie 1bVous remarquerez que 'George' n'apparaît pas, contrairement à la version originale : j'ai remonté le dos de 4 cm en gardant l'esprit. Parce que n'étant pas fort dotée par dame nature, il me faut porter quelques artifices, quoi !!!

Aussitôt suivi d'un second essai toujours en double gaze !

Aime Comme Marie 2Notez le petit geste de satisfaction du fait de la simplicité de réalisation et du bien être dans la robe ! Sur le patron il y a noté 4h - comptez 2 heures, biais d'ourlet compris en bas + surjeteuse où y'a besoin.

Puis, en chambray de chez de Fil en Etoile, une version simple et rose - étrangement cette version est plus large, pourtant c'est coupé pareil ... un mystère à élucider !

Aime Comme Marie 3

Après cette 3ème version et une commande chez T&N, une robe follette en liberty Small Susanna, je ne passerais pas inaperçu en vacances ! Cette fois-ci, j'ai doublé le haut en coupant dans du voile un autre dos et un autre devant. C'est une très bonne option, très confortable.

Aime Comme Marie 4b

Aime Comme Marie 4

Je vais pouvoir partir la valise pleine !